La Cauxoise 2017

caux ecluseDimanche 6 août un peu avant 7 heures du matin : Et oui pas besoin de se lever aux aurores, la course du jour à lieu à Caux et Sauzens situé à environ 4 kilomètres de la maison. Autant dire que c’est juste parfait compte tenu de l’emploi du temps de ces derniers mois et de celui à venir. Toujours dans les travaux depuis le Grand trail du Canigo je n’ai participé qu’à une seule petite course, elle aussi à côté de la maison, Courir pour Soum. Un sympathique 12km dont, je m’en excuse, je n’ai pas fait de CR mais qui entre deux coups de pinceau était bien passé. La Cauxoise tombe elle aussi à pic, pas de perte de temps en trajet, certes la distance est un peu courte (11,5km) mais pour y avoir participé il y a deux ans (voir ici) le profil bosselé est intéressant. Et puis c’est l’occasion de voir les copains du coin ainsi que des membres du groupe. D’ailleurs du groupe nous serons 4, Marc-Olivier (nouveau venu), Jérémy, Cathy et moi même. En attendant Go ! Il est temps d’aller s’échauffer avec Marc et Fabrice qui est l’un des locaux de l’étape. Sur les premières foulées les mollets sont raides, en cause la semaine à me rendre au boulot en vélo histoire d’optimiser mes temps de trajets et faire un peu de volume. Cependant petit à petit ça passe, en revanche Achille, tendon gauche de son état et Achille deux le retour, tendon droit de son état sont moins enclins à la course. En effet tous les deux se font raides de chez raides et sont assez douloureux, bon on fera avec de toute façon !

departEt justement il est temps de faire avec car l’heure du départ approche. Alors attention lecteur, attention ! Habituellement les CR relatent des courses un peu plus longues, mais là … BIM ! D’ailleurs c’est parti, le départ est donné et me voilà en route pour une odyssée, enfin une petite odyssée de 11,5km. D’entrée d’ailleurs tu le vois que ça va être court, car dès le premier kilo, mon GPS a beau afficher une allure moyenne de 3’20 et ben je dois pointer en 20ème position. Bon il faut dire qu’Amin (29’50 » cette année au 10 kil) est venu s’aligner au départ et que ceux qui ne le connaissent pas on pu se laisser embarquer. En ce qui me concerne je lève vite le pied et à la faveur du premier faux plat montant long d’environ 500 mètres je grappille quelques places. Bizarrement je monte très bien, je pense que le petit passage à Puyvalador il y a 1 semaine a été tout bénef. Bon après attention ça reste du faux plat montant, mais quand même l’allure est convenable à un peu plus de 15km/h. Me voilà dans un très joli passage en sous-bois sur un beau single tout lisse, ça change des derniers trails bien technique, ça fait même du bien de pouvoir envoyer sans se soucier si son pied va venir buter une pierre, une racine…

cauxUne petite descente et nous revoilà sur une alternance de piste et de route bien plate. Tiens Franck ? Qu’est ce que tu fais là sur le bord ? Blessé ? A merde ! Sinon niveau cardio, impec ! le moteur tourne à bas régime et pourtant l’allure moyenne est supérieure aux 15km/h, la pompe marche bien même si elle ne monte pas bien haut. C’est marrant d’ailleurs comme sensation, moi l’ancien sprinter habitué à des plus de 200bpm sur les fins de course de me retrouver avec à la fois la sensation de ne pas être lent et en même temps un souffle et un cardio en mode hibernatus. Mais revenons à la course, Bon en même temps pas grand chose de neuf on m’annonce 13 mais Yves me double, me voilà donc 14ème et la moitié de la distance parcourue. Et oui ça file plus vite que sur un 60km ! Au 7ème une belle bosse se dresse un petit 14% sur 150 mètres environ, pas un monstre, pas un big boss, mais de quoi tout de même en arrivant au sommet avoir les quadri en mode chauffe, le vélo de la semaine ressort sur eux à présent. Mais la descente qui va suivre va vite absorber et faire oublier ce petit instant douloureux.

caux2Malgré tout, j’ai beau essayer d’accélérer un peu plus, ben c’est bridé… Tel un 103 SP non trafiqué (les plus jeunes vous chercherez sur Google image) impossible de mouliner plus que ça, le manque d’entrainement et des séances plus orientées vers le long surement. En tout cas le job se fait et c’est bien là le principal. Km 11 un cauxois me rattrape un peu inquiet je lui fais comprendre que je ne vais pas accélérer mais garder mon tempo, pas envie de terminer la course avec le vomito au bord des lèvres, non mon tempo me va bien à la limite de la zone de confort et puis être 14 ou 15 là sur le coup tout me va bien. Le village est maintenant dans le viseur, une dernière côte, et BIM !!! L’arche. Voilà c’est fait en 49’35 à 14km/h de moyenne, satisfait. Côté groupe Marc-Olivier termine 8ème, Jéérem 10ème et Cathy 76ème ! Impec tout ça…

Le temps de deviser un peu avec les copains et de parler des futures courses qu’il faut vite se hater de reprendre le chemin des travaux histoire de ne pas se retrouver dans un chantier à la fin du mois.

Bravo aux organisateurs qui annonçaient que c’était la dernière édition, j’espère qu’ils reviendront sur leur décision car le parcours, l’ambiance et la qualité l’orga sont tops !

En attendant direction travaux et ce qui fait office de prépa pour la Canfranc, avec la semaine prochaine un petit 22km aux foulées de la Montagne Noire !

To Be Continued …

single

Commentaires

commentaire(s)