Interclubs 2014

C’est à domicile cette année que se tenait le premier tour interclubs avec pour la toute première fois un Athlé 11 au grand complet. Tous les clubs audois sont maintenant réunis et l’équipe interclubs s’en est du coup beaucoup mieux sentie.

Il reste cependant encore de la place pour les anciens sur le sprint puisque je me retrouvais aligné sur le 200 et sur le 4×100.

Le canitrail de jeudi n’avait laissé aucune trace, mais rechausser les pointes de sprint, même pour son quart de siècle d’interclubs (ben oui c’était quand même mes 25ème), s’avérait difficile. Par ailleurs la « légère brise » soufflant de face à plus de 6m/s rajoutait du piment à la mission du jour… Rapporter un max de points pour se qualifier sur le 2ème tour.

C’est avec Patrice que nous représentions le club sur cette distance. Dès l’échauffement mon tendon d’Achille (enfin ce qu’il doit en rester) se rappelle à mon bon souvenir, mais au fil du temps le diesel se met en route et tout en prodiguant les derniers conseils à Patrice la douleur s’estompe.

C’est ce dernier qui ouvre le bal et de quelle manière il remporte sa série et visuellement, de là où je me trouvais, avec la manière. Pas le temps de se réjouir pourtant, il faut régler ses blocs, les tester… Bon ça à l’air d’être pas trop mal, la sensation est bonne sur les premiers appuis.

Je suis maintenant sous les ordres du starter, pas le moment de bouger, une disqualification entrainerait un zéro pour l’équipe. Le pistolet retentit et bim en avant !!! au bout de 10/15 mètres je suis encore dans le coup, mais rapidement la jeunesse des adversaires prend le dessus. J’ai énormément de mal à lutter contre ce vent, j’ai la sensation de me heurter à un mur à chaque appui. Je m’efforce donc de rester le plus possible placé, bien dans l’axe afin de perdre le moins possible en fluidité.

Les 20 derniers mètres me paraissent interminables, mais malgré tout c’est en 5ème position que je franchirais la ligne (avant dernier donc puisque nous étions 6 dans ma série).

Mission accompli tout de même la casse a été limité, mais dur dur de courir dans ces conditions. J’y ai laissé plus de jus que sur mes 400 hivernaux.

Le reste de la journée se passe en mode coaching. Pour enfin arriver au 4×100 qui a été remanié en fonction des blessures de quelques athlètes.

Je me tiens en seconde position, vent dans le dos ce coup ci. C’est Charles qui est à la manoeuvre pour lancer ce relais, notre passage est impeccable, en revanche ma transmission avec le 3ème relayeur sera dantesque. Prenant peur il partira trop tôt et bougera le bras dans tous les sens, bref on passe dans la zone et le témoin arrive au bout là encore c’est le principal… Quand au chrono, bah, il n’est pas si dégueu… 46″. Et puis coté sensation c’était bien mieux de mon côté… J’aime bien le vent, quand il est dans le dos.

Côté groupe du bon et du moins bon, mais tout le monde a tenu sa place et a rattrapé ses erreurs quand il y en avait eu. En tous les cas que du bon à entrevoir pour la suite.

Quentin a terminé son 5000 difficilement mais il était parti un peu trop rapidement, l’apprentissage piste continue de belle manière.

Marsou pour son baptême du steeple s’en tire super bien et conclue en milieu de peloton.

Morgane, parachutée sur le 400 au dernier moment tiendra sa place.

Patrice après son 200 victorieux tiendra son rang sur le 4×400 de belle manière en partant comme un avion de chasse.

Isa après un 800 difficile (chutes, enferment…) lancera le 4×400 comme une balle (record perso explosé).

Laura égalera sa meilleure marque sur le 400.

Awa va remporter sa série du 400 mètres haies dans un super chrono avec une technique approximative. Elle conclura le 4×400 de superbe manière également.

Max améliore sa marque sur le 1500, c’est déjà la deuxième fois en deux course cette saison. En outre il fera preuve d’une belle combativité.

Enfin Micka fera un 400 mètres haies hyper combatif avec des restes de techniques toujours bien présents.

A la fin de la journée… Mission accomplie pour nous tous, puisque c’est à la troisième place que nous concluons ces Interclubs, place synonyme de second tour…

Et évidemment une « connerie » de dernière minute d’Emilien (il est pénible ce garçon) m’oblige à déployer ma détente sèche (comme en atteste la dernière photo) afin d’aller récupérer mon sac perché en haut de la clôture du stade Albert Domec. (Au deuxième tour on va l’inscrire sur le steeple ça va le calmer !)

Commentaires

commentaire(s)