2019 on dresse le Bilan – 2020 on place quelques perspectives

Pas si simple cette année 2019, mais tellement enrichissante. Tout d’abord un grand merci à mes deux fistons Matthis et Marin qui me laissent vivre ces belles aventures et qui ont les yeux qui brillent quand ils en parlent. Un grand merci à Isa également qui supporte déplacements, préparation mais aussi les séances que je lui donne qui ressemblent parfois à des séances de tortures.

Un merci tout particulier à mes partenaires. Tout d’abord CimAlp qui m’accompagne depuis 4 ans et me reconduit pour une 5ème année au sein de sa Team. Ensuite Mulebar qui reconduit mon statut d’ambassadeur de la marque pour la 3ème année consécutive. Sans l’aide apportée par mes deux partenaires la saison aurait été réduite de manière drastique, sans parler de l’ambiance familiale qui règne au sein de ces deux marques qui apporte chaleur et envie à chaque course.

Enfin un grand merci à tous mes athlètes de la Team PapyCoach qui tout au long de l’année m’apportent motivation et bonne humeur.

Côté course 2019 a démarré tranquillement en février, en mode canicross avec ma belette, à la Ronda des Bojos. Il a fait chaud et surtout on n’a pas eu les jambes pour aller chercher nos amis catalans sur le podium. Mais quel régal cette course, un vrai trail avec derrière une belle fiesta.

En avril direction le Lot pour l’Ultra Trail Causses & Vallées Lot Dordogne – UTCV. Au programme 180km, enfin ça c’était sur le papier. Un tendon récalcitrant me fera mettre le cligno au bout de 95km.

On file ensuite au Canicross de Valmy où l’on se reprend une volée par nos amis Catalans, mais avec belette on monte quand même sur la boîte dans notre catégorie.

Après un superbe weekend lors du rassemblement CimAlp et du Duo de l’Hermitage, arrive alors l’Ultra Marin, l’un des objectifs, raté … La chaleur aura raison de moi au bout de 100km, c’est la déception.

Il faut se remotiver, en octobre arrive les 200km et 7500m D+ de l’XXtreme Larzac Cévennes – Festival des Hospitaliers. Hasard des choses voilà que début septembre un dossard pour l’utra Pirineu, avec ses 100km et 6400m D+, me tend les bras. Voilà un challenge qui me plait. A moins de 20 jours d’intervalle passer l’Ultra Pirineu et l’XXtreme Larzac Cévennes. Ce sera chose faite le moral a repris le dessus et aucun grain de sable n’est venu gripper les rouages.

2019 fut aussi l’occasion de passer de l’autre côté de la barrière. La Team PapyCoach s’est lancée dans l’organisation de courses avec 3 manifestations. Le Trail des Truffières, la Ronde de la Cité et le PipisTrail. Ces trois épreuves ont rencontré un vif succès et ce grâce à l’implication et la bonne humeur de tous les bénévoles de la Team PapyCoach.

Les stages trail ont continué et ce fut à chaque fois une réussite, en témoignent les larges sourires des stagiaires malgré les efforts endurés.

Alors pour 2020 ? Si on reprend les deux derniers points ils sont reconduits à 100% ! Les 3 courses pour commencer. Le 8 mars, sur la commune de Trassanel, le trail des Truffières reprendra ses droits. Au programme deux courses de 10 et 30 kilomètres, avec le passage tant attendu au coeur du gouffre de Cabrespine, le tout dans le cadre du marché et de la fête de la Truffe et du Patrimoine. Le 29 août la Ronde de la Cité sera de retour au pied des remparts et le 19 décembre le PipisTrail proposera un départ et une arrivée au coeur de la grotte de Limousis.

Les stages trails eux aussi redémarrent avec le premier du 31 janvier au 2 février au Centre National d’Entraînement en Altitude de Font Romeu (les infos sont ici). L’année sera également émaillée de stages à la demi-journée au sein de la Station de Trail Corbières Fenouillède, mais également d’autres stages plus longs.

Côté course j’avoue que je ne me suis pas trop projeté encore sauf sur deux objectifs majeurs.

En février je postulerai à nouveau pour le Tor des Géants qui se tiendra en septembre, en espérant obtenir un dossard et retourner dans le cadre majestueux du Val d’Aoste.

Fin juin, début juillet, tout dépendra de la météo, pas de dossard mais l’envie de vivre une belle aventure en solo et en totale autonomie sur un parcours apparemment vierge de Trail. Je m’élancerai sur le GR 58, également appelé le Tour du Queyras avec la variante Pain de Sucre (3208m d’altitude). Au fil des ultra-trails je me rends compte que courir en solo me procure des sensations hors du commun, alors pourquoi ne pas tenter en dehors des sentiers battus. Ce cadre là à l’air grandiose et ce sera l’occasion d’ouvrir une marque chronométrique car à ma connaissance il n’en existe pas (je n’ai peut être pas assez fouillé donc si vous en connaissez je suis preneur). Bien entendu cette aventure se fera avec une balise GPS pour rassurer les proches.

Entre temps il y aura des dossards intermédiaires notamment à la Ronda des Bojos, ou encore des aides sur des organisations amies comme sur l’Argeles Nature Trail et bien sur les Trails Cathares de mon amie Béa.

Si vous êtes arrivés au bout de ce petit topo, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année à tous en espérant vous croiser sur les sentiers au cours de la saison à venir et partager de bons moments.

To Be Continued…

Commentaires

commentaire(s)