Rassemblement CimAlp et Duo de l’Hermitage

© Cyrille Quintard
Vendredi 17 mai 2019 : Une petite sortie du boulot prématurée en début d’aprèm et Go !!! Direction la Drôme ou plus précisément le gîte de la Farella situé tout proche de Tain L’Hermitage. Au programme ce weekend, retrouvailles avec tous les copains de la Team CimAlp, retrouvailles avec toute l’équipe CimAlp, puis shooting photo by Cyrille Quintard, et enfin une petit 15km samedi en fin de journée suivi par un tout petit 26km dimanche matin. Particularité de ces deux courses, elles se courent en binôme, on part à deux et on arrive à deux. L’année dernière je n’avais pas pu venir sur ce beau rassemblement, mais en 2016 j’avais pu me rendre compte que les parcours étaient certes beaux, mais qu’ils étaient saignants ! (C’est ici). En 2016 j’avais eu Fred comme partenaire et cette année c’est Seb qui a été désigné pour me supporter.

17h me voilà au gîte et je suis preum’s arrivé (ce sera la seule fois du weekend je crois bien), petit à petit une bonne moitié de la Team arrive et s’installe, puis vers 18h30 nous prenons la direction de Valence dans la maison mère CimAlp. Bien sympa que de revoir toute l’équipe et de découvrir les nouveautés de la marque, Le point logistique de Lionel est impressionnant et franchement vu les nouveautés annoncées restez à l’écoute, on n’a pas fini de voir du CimAlp sur les chemins et sentiers.

Place maintenant à une partie de bowling/apéro puis un repas bien arrosé de vins locaux et enfin un billard assez, comment dire, compliqué après tout ça. Retour au gîte et après une crème de menthe avec Flo, il faut vite se coucher car il ne reste qu’une petite poignée d’heures avant le shooting du lendemain.

Réveil 6h, aïe, ça pique un peu, et nous prenons tous rapidement la direction de Pont-en-Royans, une charmante bourgade aux portes du Vercors avec ses maisons suspendues, son musée de l’eau et de petites crêtes bien sympas. Vous avez vu comme je vous le vends bien le coin ? Non sincèrement si vous passez dans les parages arrêtez vous, le cadre est vraiment inattendu et je pense qu’il y a de belles balades à faire.

Sur place nous retrouvons Cyrille et c’est parti pour une belle matinée sous son objectif.

Bientôt midi, la matinée a été bien remplie il est temps de retourner au gîte manger les bonnes pâtes bolo de Flo, une mini sieste et hop hop hop on ne molli pas il est temps d’aller retrouver Marie et Lionel sur le stand CimAlp situé juste à côté du lieu de la remise des dossards.

Etant en pleine prépa pour l’ultra Marin (et oui ça approche à grand pas), j’ai largement délaissé les côtes dans mes séances. En même temps 177km et seulement 1000m de D+, l’essentiel est ailleurs. Du coup j’ai réussi à convaincre Seb de partir du fond et pas à fond, ou du milieu, pour ne pas se faire aspirer au départ. 500 équipes sont présentes (soit 1000 personnes si vous comptez bien) et vu le level des prétendants aux différents podiums je sais d’avance que ça va partir à bloc ! Et mon Seb comme d’hab il a des fourmis dans les jambes et un niveau bien supérieur au mien. Donc vu qu’il va déjà trainer un boulet faudrait pas que le boulet se transforme en enclume. 17h55 nous pénétrons donc dans le sas au beau milieu du peloton.

© Cyrille Quintard
18h … BIM c’est parti la meute est lâchée dans les rues de Tain l’Hermitage ! Devant c’est, comme prévu parti à bloc, mais de notre côté nous sommes en mode pépère pour ce 15km / 500D+. Bien obligé d’ailleurs car devant nous, non pas que ça bouchonne mais la densité de coureurs fait que nous sommes tenus de nous adapter. Je vois bien que Seb tente le slalom dès qu’une porte s’ouvre, mais de mon côté je reste en mode confort, d’ailleurs le premier kil affichera un petit 4’41 sur terrain plat. Deuxième kil les portes s’ouvrent et Seb passe la seconde, du coup faut bien suivre quand même, d’autant que le terrain plat s’y prête encore, résultat la moyenne passe à 4’19 sur le second kilo. Nous commençons à apercevoir Camille et Charlotte au bout d’une ligne droite et peu après le 3ème kil nous revenons sur elles. C’est alors qu’à quelques encablures nous voyons le duo David/Alex ! Et là Seb passe la troisième. Le profil commence à se faire ascendant, heureusement une portion en faux plat montant me permet de rester au contact. Petit à petit nous grappillons du terrain sur leur duo et Seb ne peux s’empêcher d’aller leur souffler sur la nuque par moment en leur glissant au passage un petit mot doux. Les bosses s’enchaînent et finalement elles passent plutôt bien, le corps se souvient qu’il y a encore quelques mois il en avait avalé des mètres et des mètres de D+.

© Cyrille Quintard
8ème kil une belle bosse qui nous fait revenir sur les talons de David et Alex, mais dans les 2km de descente qui s’ensuivent et malgré une moyenne de plus de 15km/h ce sont eux qui nous décrochent, bon ok on s’est quand même arrêté un peu au ravito tellement c’était sympa, mais quoiqu’il en soit ils sont mieux descendus. C’est maintenant parti pour 1,5km à plus de 15%, autant dire que juste avant la grande descente vers l’arrivée ça va piquer, les premiers hectomètres passent crème, bien encouragé par Seb, mais à mi mûr, me voici obligé de passer à la marche. Cependant nous rejoignons quasiment notre duo fétiche. Au sommet j’ai un peu de mal à relancer sur une partie plane, mais peu à peu les jambes repartent et c’est à nouveau à plus de 15km/h que nous nous lançons dans la dernière partie de la course. La vue est splendide depuis la chapelle bordée par les vignes en terrasse et même s’il vaut mieux garder l’oeil sur les pavés impossible d’ignorer le panorama. Malgré toute ma bonne volonté impossible de recoller David et Alex. En arrivant dans Tain j’accélère encore, l’arrivée est imminente, nous passons même proche des 20km/h sur la première partie de bitume, mais nous viendrons passer la ligne à 20 secondes derrières les jeunots CimAlp. Bilan 42ème duo sur les 500 du départ, bah parfait ça même si Seb avec un partenaire plus rapide aurait fait bien mieux. Et cerise sur le gâteau il y a du podium CimAlp dans les 3 catégories !

Nous laissons donc les équipes qui sont sur la boîte pour nous lancer dans les préparatifs du repas et après une soirée un peu plus calme que la veille faut vite faire un gros dodo. Et oui lendemain rebelote, réveil vers les 6h, un copieux petit dej et nous prenons la route vers Crozes Hermitage lieu du départ, et d’arrivée de la course du jour. Bon là ça ne va pas être la même limonade, programme du jour 26km pour 1000m de D+. Les jambes ont bien récupéré de la veille, mais je sens qu’il ne va pas trop falloir leur en demander. Petit bémol, il pleut, bon ce n’est pas le déluge, mais une petite pluie fine qui ne cessera pas de tomber de toute la matinée, mais la température est supportable même mouillé. Cette fois nous nous glissons un peu aux avants-postes de la course pour le départ, mais après un tête à tête avec mon binôme ce sera juste pour ne pas être bouchonné sur le début de course, le tempo lui sera adapté. Nous, enfin je prends donc un départ plutôt cool, pendant que Seb s’amuse à aller flirter avec la tête de course, et au bout d’un petit kil le revoilà à mes côtés. D’entrée ça commence à grimper mais avec un rythme tranquillou ça passe tout à la course. C’est ainsi qu’au 6ème kil nous avons toujours notre binôme fétiche dans le viseur en arrivant sur le plateau. Comme la veille, dans la descente suivante, ils refont la différence et s’éloigne peu à peu. Un petit raidillon se profile sur un single en sous bois. Après la belle descente que nous venons de faire, dur dur d’attaquer des portions à près de 30%, première alerte aux quadri qui passera dans la descente et au ravito qui arrive maintenant. Petite pause et hop on se relance sur le peu de plat que comporte cette étape. Nous longeons alors la voie de chemin de fer et BIM maintenant nous voilà face à quelques kilomètres bien pentus.

© Cyrille Quintard
Les premiers hectomètres se passent bien, mais très vite le rappel à l’ordre des quadris revient au galop. Si je continue sur ce tempo, c’est la crampe assurée, du coup il me faut, au grand désarroi de Seb, ralentir l’allure. A partir du 15ème kil nous ne reverrons plus David et Alex et nous allons nous faire doubler à maintes reprises, mais impossible d’aller plus vite. Le manque de côtes se fait maintenant ressentir et ne va plus me quitter sous peine de sanction. Seb se fait donc à l’idée et tout en étant en mode pépère et trempé il prend le froid sur lui, heureusement j’avais prévu une veste dans le camel qui le dépannera un temps. La longue descente vers Crozes me permet tout de même de me refaire un peu la cerise, plus que 6km à parcourir, mais avec le mûr de la veille face à nous. La grimpette est compliquée. Cependant elle passe tout de même mieux que ce que j’appréhendais. Cela dit je respire tout de même un peu plus lorsque j’aperçois le sommet, ouf plus que 4km. La descente qui vient se fera en mode pépère et toujours sous cette pluie fine. Une dernière bosse et BIM 1,5km de descente pour rejoindre l’arrivée.

© Cyrille Quintard
Bon j’ai bien ralenti mon Seb mais c’est tout de même passé en ayant frôlé la correctionnelle à quelques reprises. Bilan 81ème place de l’étape ce qui nous mènera à la 40ème place au challenge sur les deux jours.

Côté Team ça a encore perfé ! les mêmes qu’hier refont podiums sur l’étape du jour et au niveau du challenge, Ben et Chris prennent la première place en duo hommes, Flo et Alex la deuxième en duo mixte, quand à Camille et Charlotte elles viennent décrocher la 3ème place en duo féminin, si ça c’est pas beau !

Une fois le repas pris sur place, là encore « succuleusement » arrosé par le petit Crozes Hermitage qui va bien, retour au gîte, mais là c’est moins réjouissant puisque c’est pour préparer les sacs, faire un peu de ménage et se dire au revoir.

Le weekend est passé à vitesse grand V, sans aucun temps mort, et il faut déjà quitter les copains, les prochaines retrouvailles n’en seront que meilleures.

Merci à CimAlp pour ce beau weekend et félicitation à l’orga du Duo, zéro faute et que du bonheur, sans compter le large public présent tout autour des courses avec des bénévoles aux petits oignons. Une course à faire si vous passez dans le coin !

Place maintenant à la suite, le 28 juin ce sera parti pour une belle aventure tout autour du Golfe du Morbihan avec Wilfried. Une course sur laquelle il va falloir courir, courir et encore courir durant les 177km, mais qui j’en suis sur va nous en mettre plein les mirettes. En tous les cas la prépa a repris son cours normal, encore 2 petites semaines et le boulot sera fait, il ne restera plus qu’à dérouler tranquillement jusqu’au jour J.

To Be Continued …

© Cyrille Quintard

Commentaires

commentaire(s)