Course des Boutiques du Soleil

Jeudi férié, jeudi de course à pied… Bon elle était facile, mais tellement vrai, après mes deux week end de sprint retour sur la route, enfin du moins c’est ce que je croyais.

Parti avec Kent et Jérem, direction Narbonne en ce jeudi de l’ascension pour la première édition de la course des boutiques du soleil, j’avais rapidement survolé le profil de la course en amont et ce 10,5km semblait parfait pour reprendre tranquilou.

Arrivé sur le parking du Géant Casino, première constatation, ça souffle, ça souffle même beaucoup puisque les rafales frôlent les 90km/h. Deuxième constatation, le parcours, il n’a pas l’air si plat que ça, il a même l’air pas plat du tout. En fait après discussion avec les locaux il s’avèrent que le parcours est constitué de 2,5km de côtes sur bitume puis 5km vallonnés dans les cailloux de Jonquières et retour par le bitume descendant cette fois.

9h30 nous voilà donc sur la ligne de départ et top c’est parti. Traditionnellement ces courses partent assez rapidement, mais là ce ne fut pas du tout le cas, le peloton de tête dans lequel se trouvent Kent et Jérem est à peine à quelques encablures de moi. C’est là que je me dis que la course ne va pas être simple si les locaux, qui connaissent parfaitement le parcours, se préservent.

Effectivement les 2,5 premiers kilo se font donc non seulement en côte, mais avec en plus tout le vent de face. Ce n’est pas dans mes habitudes mais pour le coup je m’accroche à un groupe de 6 coureurs et me cale derrière essayant au mieux de m’abriter. Et ça passe, je franchis cette première difficulté sans trop me mettre dans le rouge, je dois pointer à ce moment là dans les 25.

Mais arrivé dans les cailloux de Jonquières la situation se corse un peu. J’avais chaussé les Nosa Tri, chaussures que j’adore sur le bitume mais qui se révèlent très instables sur ce type de terrain. Peu à peu je perd un peu de terrain sur mon petit groupe du départ. Mes descentes sont très prudentes, je n’ai pas envie de me voiler une fois de plus la cheville surtout qu’avec ces chaussures ce serait très simple.

Tant bien que mal les 5km se passent, deux ou trois coureurs me doublent sur cette partie mais dans l’ensemble je reste assez isolé.

Retour sur le bitume, je me jette un verre d’eau derrière la cravate et entame la phase descendante. J’entend alors mon prénom, me retourne et vois Rosa (pour ceux qui ne connaissent pas) et son mari Gilles. Je mets un mini coup de frein à main et 2 secondes plus tard ils sont à mes côtés. Je relaie sur quelques difficultés Gilles afin de guider Rosa et c’est à 17km/h que nous dévalons la pente direction l’arrivée.

Et, ouf, c’est terminé, la ligne est passée en 45′ et des brouettes soit 13,8km/h de moyenne, à la 32ème place (10ème V1) sur 185 participants. Compte tenu de la topographie de la course, du vent, et du fait qu’il s’agissait d’une reprise j’en suis ravi. D’autant qu’en regardant quelques coureurs arrivant après moi, je m’aperçois que j’ai gratté quelques places par rapport à d’autres courses. Kent se place 7ème et Jérem 5ème, les deux seront sur le podium sénior, parfait ça !

Place maintenant à dimanche 1er juin avec le trail de Labruguière et ses 30 km accompagnés des 1100 de D+, ça ne va pas être la même limonade, mais la prépa TDM est bien enclenchée.

Voir les résultats de la course des Boutiques du Soleil : Cliquez ici

Voir le parcours :

Commentaires

commentaire(s)