Championnat fédéral de canicross 2014 à Yffiniac

Vendredi 19 septembre 2014 : Et c’est parti pour une longue odyssée en voiture avec Isa, Matthis, Marin et bien sur Cannelle, Jazz et Zawa, ça fait un peu « Boat-People » dans le Berlingo. Parti vers 20h45 de Carcassonne (boulot oblige) le trajet aller se fera en eux temps avec une étape à Saintes.

Samedi matin 7h, départ de Saintes avec le même équipage, ben tant qu’à faire on va essayer de n’oublier personne en route, direction Yffiniac. Ouf 11h40 enfin l’hippodrome, qui tient lieu de cadre à ces championnats est enfin en vue, direction le contrôle véto car nous sommes juste dans les clous.

La première course de ce week end débutera à 17h, nous prenons donc le temps de bien nous restaurer et de nous poser un peu dans la voiture en mode romano.

La première manche se disputera donc sur 4km avec des départs donnés par vagues de 25 binômes, il y aura au total 6 vagues. Ce qui fait donc… 150 participants, si je compte les toutous 300, bon et pour le nombre de pattes ben j’ai un peu la flemme mais vous ferez ça mieux que moi si besoin.

Le tirage au sort a placé Isa dans la première et moi dans la seconde, c’est donc une minute après elle que je partirai. La troisième vague sera la plus relevée et certainement au moins 3 binômes risquent de nous fondre dessus durant notre parcours.

C’est le moment du départ, Isa et Cannelle viennent de démarrer à bloc comme d’habitude et Zawa et moi nous nous mettons en place sur la ligne de départ. Et go en avant !!! Zawa effectue un départ assez rapide mais au bout d’une centaine de mètre elle lâche un peu. Bon ok elle est devant et tracte, mais elle m’a habitué à bien mieux. De mon côté, malgré la route et la fatigue de la semaine, les cannes répondent bien et c’est en 3’23 » que nous passerons sur ce premier kilomètre. Nous avons déjà repris quelques concurrents de la première vague et au bout de 1500m voici Anthony (champion du monde en titre) qui arrive sur nous comme une balle. Et c’est tant mieux car Zawa a du avoir un petit faible pour Phoenix (son chien) car elle se relance dans la course et la traction devient bonne.

Par ailleurs le parcours est tip top, beaucoup de plat avec des parties en single assez technique, Y a bon !!! Nous remontons toujours des concurrents de la première vague et passons le 2ème kilo dans les sous-bois en 3’40 ». La cheville tient bien le coup dans les racines, tout est parfait. Par moment Zawa a quelques coups de moins bien mais durant le parcours 2 autres binômes de la vague 3 nous reprendrons et à chaque fois, Zawa, un peu vexée surement, se relancera.

Puis à moins d’un kilomètre de l’arrivée, nous apercevons Isa et Cannelle… Grosse traction de Zawa, mais, comme au TDM (Trophée des Montagnes), celle-ci stoppera dès que nous arrivons à leur niveau. Pas grave l’essentiel est fait car elles non plus n’ont pas trainé. La ligne d’arrivée se profile et elle sera franchie en 15’59″… Parfait puisque c’est synonyme de 24ème place au scratch et de 6ème place en V1. De son côté Isa est 3ème sénior femme, ça sent bon le podium pour elle.

Une heure plus tard c’est à Matthis de s’aligner avec Jazz. Ce dernier part à bloc et emporte avec lui Matthis qui tient parfaitement l’allure. A mi parcours je me désolidarise d’eux car un juge me fait remarquer que ma longe est trop courte. Je reste toutefois à côté mais je m’aperçois très vite qu’ils n’ont pas besoin de moi. Matthis drive très bien Jazz et n’a pas peur dans les descente. Il bouclera son parcours d’un kilomètre en 5′.

Super première journée ! Et même pas mal aux cannes… Toutefois direction l’hôtel car la journée a été longue et celle de demain promet de l’être tout autant. Après un rapide passage au Buffalo Grill (très breton comme resto ça) avec Mel et JD… Direction l’hôtel.

Dimanche 7h du matin, tout le monde se lève avec le sourire pour entamer la deuxième manche de ces championnats. Le départ s’effectuera en contre la montre deux par deux toute les 30 secondes. Pour ma part je m’élancerai en 12ème ligne avec Solveig qui a signé un chrono sensiblement égal au mien la veille.

Nous nous plaçons sur la ligne et GO, c’est parti pour 7,3km !!! Comme la veille Solveig prend un meilleur départ que nous et nous distance assez largement. Mais Zawa semble bien mieux partie que sur la course précédente, la traction est plus forte. Les 2 premiers kilo défilent en moins de 3’30 » c’est parfait ça. Mes jambes sont bonnes je sent que je vais pouvoir tenir la distance sur ce tempo. Mais, et là le mais est conséquent, arrivé un peu après le 3ème kilo, d’un coup plus de rubalise, je me rend compte que depuis plus d’une minute je n’en ai pas vu… 2 autres binômes arrivent alors sur nous, eux aussi perplexe, bref, on est perdu ! Nous avons très certainement loupé un embranchement, recherche, puis demi tour, et effectivement la rubalise a été arrachée à un endroit. Je la remet en place et c’est reparti, mais le coeur n’y est plus. C’est la tête alors qui prend le relais, agacé de voir au loin des personnes partis 3 à 5 minutes après nous je décide de tout donner.

C’est un régal, Zawa donne tout et moi aussi, bref même si je sais que le chrono sera pourri au moins nous aurons une belle moyenne. La ligne passée je regarde le GPS, 8,7km au compteur à 15,1km/h de moyenne. Compte tenu du parcours et des temps d’arrêts la satisfaction ôte un peu de la déception liée à la distance réalisée en plus. Au final nous aurons réalisé 1,5km de plus que les autres.

En additionnant les deux manches, le classement général nous verra donc à la 35ème place (« que » 11 place de perdu j’ai envie de dire) et à la 8ème place V1. Bref on aurait pu peut être viser une 4ème ou une 5ème place V1, on se vengera aux Europes dans 3 semaines.

De son côté Isa conserve sa superbe 3ème place et montera sur la boîte. Elle pointe à la 37ème place au scratch.

Une heure plus tard c’est au tour de Matthis et Jazz de sélancer. Cette fois je ne prend aucune longe. Je tiens Jazz sur la ligne de départ et les accompagne à côté mais non harnaché à eux. Matthis décolle encore plus vite que la veille et gère son Jazz à la perfection, je bascule en mode « papa rempli de fierté » il a franchi un sacré cap. Bilan 5′ et une ou deux poussières sur le kilomètre et au final une 5ème place auréolée d’une belle médaille.

Bon Marin râle un peu qu’il n’y ait pas eu de Baby mais se console avec quelques babioles achetées sur place.

Bravo à l’organisation et aux bénévoles qui ont réalisés un super boulot et qui ne sont pour rien dans l’arrachement de rubalise.

Fin de ces championnats donc avec Matthis et Isa heureux de leurs places et moi satisfait de ma condition physique et de la niaque de Zawa, d’autant que les semaines sont longues en boulot et allégées (voir édulcorées) en entrainements.

Il faut maintenant se taper les 8 heures de route pour revenir, et après avoir donné rendez vous à tous les potos canicrosseurs pour les Europes dans 3 semaines, en voiture Simone … Bah les voyages forment la jeunesse… Mais bon à l’arrivée vers les une heure du matin le lit était le bienvenue !

La trace GPS de la première manche le samedi :

Commentaires

commentaire(s)