Canicross et CaniVTT de Bourg-Saint-Andéol

voitureSamedi 19 mars 2016 : 8h30 c’est le départ… Euh non faux départ, Isa a oublié des trucs, retour à la maison, 8h40 c’est le départ vers Bourg-Saint-Andéol en Ardèche afin de se faire un petit weekend canicross. Bon en plus, c’est notre club qui organise, le CTNI, et au delà des deux jours de course on est ravi de revoir un peu tout le monde.

Ce qui est moins cool, c’est mon ischio droit, pour la deuxième fois en 10 jours j’ai eu une contracture. Mercredi dernier lors de la séance Bim !!! Obligé de basculer en mode repos forcé tant celui-ci était sensible. Me voilà donc depuis 48h à faire de l’électro-stimu, des masssages, des étirements doux… Bref un bon charcutage afin de ne pas rater ce weekend là. Mais voilà, je suis à présent dans la voiture, la douleur a certes disparu, mais la sensation n’est pas bonne, par moment, sur simple pression, je ressens une gène… On verra au fur et à mesure, je sais que Pierre-Yves qui est kiné sera sur place pour me donner son avis et puis je ferai étape par étape sans prendre de risque, à la bonne vieille sensation comme on dit.

tenueMidi, nous voici arrivé, on monte le campement, et oui toile de tente pour un mois de mars même pas peur, petit repas et peu à peu on voit tous les potos de la cani-sphère… Il va bientôt être temps de tester mon jambonneau droit, non parce que sans découenner (humour charcutier Jambonneau/Découenner, ok elle est nulle celle là !), je le trouve un peu tendu, peut être est ce juste la voiture ? Petite visite à Pierre-Yves, deux ou trois petits tests, il valide. Je file me changer, et compte tenu des 22°C ambiants, j’opte pour le Tee-shirt col zippé Smart-Dry, bien pratique ce Zip d’ailleurs, qui, en cas de grosse chaleur, descend bien bas et le Short 3D-FLEX TWINv2 qui en plus m’apportera du maintient sur les ischios. Et me voilà parti pour le footing en compagnie d’Isa. On dirait que ça va bien … En fait je n’ai pas vraiment de pointes et la partie qui était contracturée semble normale, en revanche je constate une belle rigidité sur les deux ischios surement consécutive à toutes les sollicitations de ces derniers jours. Après quelques accélérations, tout semble en ordre, je vais donc chercher ma belette pour la préparer. Le harnais et le baudrier enfilés et hop, on teste ensemble sur quelques accélération et là aussi, bien que très raide, ça passe.

départZawa a l’air toute enjouée de partir, dès qu’on place un accé elle est bien dans son harnais, c’est de très bonne augure. La température est certes un peu élevée pour la saison mais les nombreuses flaques présentes sur le parcours seront largement suffisantes pour la rafraîchir. Bon ben comme on dit … YaPluKa !!! Direction la ligne de départ en vague 2. CéKoiDonc la vague 2 vous allez me dire ? (pour les non initiés of course) Ben en fait nous sommes une cinquantaine au départ et compte tenu de l’étroitesse de la zone il est quasi impossible de faire partir tout les binômes en même temps ou alors je ne te dis pas l’orgie car entre l’excitation des chiens et de certains maîtres c’est quand même assez folklo ! Du coup il y aura 3 vagues qui partiront chacune avec un tiers des binômes toutes les 30 secondes. Et donc pour ceux qui ne suivent pas, Zawa et moi sommes dans la seconde. Isa et Canelle sont dans la 3ème pas glop !

depart 216h, BIM ! Voilà que la vague 1 vient de partir, Zawa est au comble de l’excitation, « comment ça ? Il y en a qui partent et moi je reste là » me dit-elle, enfin dans son langage à elle, mais 30 secondes plus tard ça y est ma belette est lâchée et elle démarre au grand galop… Dès les tout premiers mètres nous prenons la tête de la vague en compagnie d’une autre concurrente et de son malinois qui tire très fort et au bout de 2 ou 300 mètres ça y est nous voila devant, mais… Un peu dans les embouteillages. En effet nous commençons très rapidement à reprendre des binômes de la vague 1, pour le moment ça va, le slalom est facile. Mais à l’approche des grandes flaques de boues un choix s’impose, ou on perd du temps à éviter de se mouiller les pieds et on stagne ou on trace direct. J’ouvre alors la communication radio avec Zazaw et de concert nous décidons de lancer l’opération Moïse ! C’est à dire de pourfendre en deux les flaques boueuses un peu à la manière dont il a ouvert rouge… à part que nous c’est plus spectaculaire !

depart samediEt ça passe !!! Easy même … Quand il le faut Zawa, alias poisson pilote, navigue entre les binômes et quand ça passe pas, fuego dans les flaques d’eau. Tant et si bien qu’après avoir remonté une bonne partie de la vague 1 et au passage encouragé Alice, Charlotte, Lolo et Bruno les Ptits Zamis CTNIstes, v’là-t’y pas que nous nous retrouvons en 3ème position avec Richard et Greg en ligne de mire à une 30aines de mètres devant. Zawa a fait un effort considérable et de mon côté les ischios se font bien raides, je n’ai pas encore regardé la montre mais je pense qu’on a du appuyer comme des gorets… Effectivement le premier kil sera tourné en 3’04 en ayant slalomé et traversé les flaques, autant dire qu’on n’a pas chômé. Et ça, ben on le paie un peu maintenant. C’est vrai qu’entre les deux premiers et moi la distance reste relativement égale. Puis deux binômes nous rattrapent, l’un nous passe aisément et il nous est impossible de l’accrocher, le second, en l’occurence Fabrice et Gaïa, reste un temps à nos côtés, puis accélère et nous arrivons à accrocher.

arrivée samediDevant il y a maintenant 3 binômes et l’écart est toujours le même. Par moment Fabrice nous reprend quelques mètres mais rapidement nous recollons. Jusqu’au moment où, Gaïa partie une peu trop fort va le lacher alors que ma Zazaw tient le coup et nous reprenons ainsi la quatrième place. Devant le trio semble par moment prenable, je profite d’une partie très roulante pour essayer de revenir, mais je coince un peu, le départ a laissé des traces et je sens comme deux bouts de bois à la place des ischios, heureusement la contracture ne revient pas, mais il m’est difficile d’allonger. Malgré la chaleur Zawa continue de me faire un super Run. Certes elle a, elle aussi, laissé des plumes sur le départ, mais elle continue à me balancer une belle traction. Et à 200 mètres de la ligne d’arrivée elle me relance et nous bouclons en 4ème position… Mais attention entre les concurrents de la vague 3 et e la vague 1, il faut maintenant remettre les compteurs à zéro en rapport avec les 30 secondes de décalage. Et à ce jeux nous voilà 6ème scratch et 5ème V1 et hormis le premier qui nous a collé la pilule du 2ème au 6ème nous sommes tous dans les mêmes 10 secondes. Super course de ma Zazaw encore une fois et de mon côté je n’ai pas démérité, un petit 3’45 de moyenne sur les 6,5 kilo du parcours, bah ça me va largement. Par contre pour ce qui est du lendemain, étant donné que c’est au meilleur temps des deux manches et que je ne veux pas tenter le diable je décide de basculer mon inscription sur le CaniVTT histoire de rigoler un peu et de ne pas risquer la blessure. Isa et Canelle franchissent la ligne à leur tour en première position chez les filles !!! Donc place à la récup !!!

SonicEt non… Pas encore la récup, car avec Bruno, nous avons décidé de participer au relais Canicross/CaniVTT soit 1km pour moi en canicross et 1km pour lui en caniVTT. Mes jambes sont très lourdes, mais pour 1km ça va le faire… Ayant mis Zawa au repos, je demande à Anne si je peux participer avec Sonic, nom de code machine de guerre ! A cette idée Sonic est emballé, donc Anne accepte et nous voilà une nouvelle fois sur la ligne de départ paré au décollage. Pour faire les présentations avec Sonic, c’est un greyster d’une trentaine de kilos qui a l’habitude d’emmener Anne sur de nombreux podiums de CaniVTT en Europe. Mise sous tension autonome de l’orbiteur, mise en route de la séquence automatique, allumage des propulseurs, 5, 4, 3, 2, 1 FEU !!!! Décollage… nous voila lancés en compagnie d’une quinzaine de binômes et Sonic (Sosso pour les intimes) n’a pas fait les choses à moitié car 20 mètres après le départ nous voilà en tête. Ah non pas tout à fait car un chien seul ayant cassé sa longe vient à nos côtés, il cherche un peu Sosso qui d’un coup de tête lui transmet le message suivant : « Casse toi Pôvre C… ! » et hop nous voila devant lancé à mach 2.

relaisMais arrivé en bas de la première partie, bien que sachant qu’il fallait tourner à droite, le passage est barré par de la rubalise… Bon ben pas le choix… C’est mini gamelle avec pose des deux mains, et nous repartons à la 4ème place… Mais non on est 3ème, mais non second, Ayé on a, en 20 mètres repris la première place, une machine le Sosso ! De mon côté les cuissots sont à points à environ 2000°C, c’est alors que Sonic qui doit trouver que je traine un peu se retourne, me lance un regard du style « t’as fini de faire ton boulet », de mon côté je lui lance un « Allez Sonic ! » et nous voilà lancé à Mach 3. Cependant malgré tout ça, Fabrice revient sur nous et se porte à nos côtés, et ça ça énerve encore plus Sonic qui relance. Je commence à rentrer en lactique puissance 12 et malgré un Sonic hors norme Fabrice nous prendra une longueur au passage du relais. Après un lachage de Hollie, malgré un beau pédalage de Bruno, nous conclurons ce relais à une belle 4ème place. Mais bon Sonic m’a Tue’r’ !!! Le kil a été tourné en 2’35, les spécialistes apprécieront !

VTTC’est enfin l’heure de la récup comme on sait bien la faire au CTNI, c’est à dire autour d’un bon banquet un peu en mode fin d’album d’Astérix et Obélix, un gros dodo sous la tente, enfin pour moi car Isa, surement par snobisme, n’a pu fermer l’oeil de la nuit ! Et hop voici que le Sun se met à Shiner (ça c’est pour les anglophones, les autres y a Google traduc) et que donc que c’est l’heure d’aller pédaler. Greg m’a gentiment prêté casque et VTT, du coup feu, direction la ligne de départ. Nous nous élancerons, Zawa et moi, à la 22ème position en contre la montre. Pour le moment elle semble sereine, et arrivé au moment de se placer sur la ligne de départ, elle a un peu peur car Lolo a voulu la tenir pour qu’elle soit dans le bon sens. Bah on tente sans handleur, et après le décompte de Vince et mon « Go Zawa » la voilà qui part à balle dans la bonne direction… ça c’est fait, reste plus qu’à pédaler 5,7km à bloc ! Malgré la fatigue de la veille, étant donné que ce ne sont pas tout à fait les mêmes muscles qui bossent, ça passe crème. Très vite nous nous retrouvons en situation de devoir doubler, et là encore Zawa me bluffe en envoyant du steak. Alors c’est clair que niveau puissance en terme de traction elle aide mais beaucoup moins que si j’avais un Sonic, mais alors niveau vitesse elle absorbe toute mes accélérations en les anticipants même parfois. Parfois nous frôlons la gamelle car sans avoir reconnu en VTT le parcours, ben parfois c’est chaud-chaud ! Et donc après avoir pourfendu la bouillasse et remonté 5 ou 6 binômes, nous franchissons la ligne bien entamé.

PodiumTout le long du parcours j’ai pu voir le plaisir qu’elle prenait à tester une nouvelle activité avec moi, et le fait de la féliciter tout le long et encore plus à l’arrivée la rend toute fière à ma belette. Bilan 14′ et des poussière (25km/h de moyenne), et une 3ème place en V1 … Bah ça c’est la surprise quand même, mais une bonne ! Le temps de filer encourager Isa sur son canicross avec Ithane comme partenaire et de la voir exploser son chrono de la veille et d’assoir complètement sa victoire du Canicross féminin, qu’il va falloir commencer à plier… C’est le mauvais côté de ces weekends, t’as pas envie de les voir se terminer. Un petit repas de pris, pliage du campement, les podiums d’Isa et le mien… Et c’est l’heure des aurevoirs. « On se revoit au TDM » est la phrase qui revient le plus je crois à ce moment là… Bye Bye Bourg St Andéol et Bravo à mon club le CTNI pour ce super weekend avec mention ++ à Bruno qui a géré ça de main de maître, Bravo Bruno et merci pour ce moment partagé sur le relais !

Prochaine étape dans 15 jours, les foulées de la falaise à Narbonne-Plage, sans ma Zazaw, histoire de faire un petit 10km en nature avec tout le groupe d’entrainement.

To be continued …

Final relais

Commentaires

commentaire(s)