Les Foulées De La Falaise à Narbonne-Plage

voitureDimanche 3 avril 2016 : 7h30 rendez-vous devant la caserne du 3 à Carcassonne, histoire de charger, Marsou, Théo, Max et Patrice, direction la mer et plus précisément Narbonne-Plage manière de faire un petit 10km nature entre massif de la Clape et Méditerranée. Il est vrai que perso j’aurai préféré me rentrer du plus long, mais le calendrier était léger en ce weekend et puis d’un autre côté c’est l’occasion de se regrouper et de voir les « Petits » à l’oeuvre.

Au bout une heure de route avec la marmaille, il nous faudrait un doliprane avec Marsou (sont pénibles ces Djeun’z). Bref nous voici enfin à la Playa !!! Après la traditionnelle cérémonie des remises de dossards, retour à la voiture pour enfiler la tenue de lumière. Un peu de vent Marin, température presque chaude pour la saison, le choix de la tenue sera le short de trail 3D-FLEX pour le bas, pour le haut le Tee-Shirt 3D-FLEX SPRINT, et pour les pieds, ma bonne vieille paire de running d’entrainement, un peu comme si ça allait déterminer le leitmotiv de cette matinée, en clair dans ma tête je pars plus pour une séance qu’une course.

dossardIl y avait un moment que je n’avais pas accroché un dossard dans l’Aude, par conséquent l’échauffement sera émaillé de nombreux saluts et divers papotages avec les autres concurrents. Côté terrain, le début est plat sur le départ, puis on nous annonce « une belle côte » avec un peu de cailloux… Bah on verra bien. Petit à petit les concurrents viennent se placer sous l’arche de départ, on dirait bien qu’il y a pas mal de monde, effectivement peu de temps après le speaker annonce 195 partants, en fait tous les routards et pistards locaux se sont donnés rendez-vous à Narbonne Plage dirait-on. Il y a donc de forte chance que ça parte fort. Le temps de faire monter un peu le cardio en effectuant 2 ou 3 accé et Bim le départ est donné et comme prévu ça démarre sur les chapeaux deux roues… Enfin quoique le départ est un peu faussé puisque Patrice (moins de 11″ au 100 mètres quand même) se régale de partir devant et de mettre une mine à tout le monde, bon la plaisanterie durera 400 mètres, mais certains ont du se demander quel était ce beau bébé de 90kg qui partait comme un dératé.

départDe mon côté, je suis avec Théo que je veux jauger en ce début de course et au bout de 3 à 400 mètres, le GPS annonçant un petit 3’35 de moyenne sur un chemin un peu boueux, je lui dis de ralentir. C’est quand même en 3’44 que nous bouclerons ce premier kil. A ce moment là je suis impressionné de voir comment sont partis certains… Cela fait à peine 4′ que nous trottons et nous sommes obligés de slalomer entre des concurrents qui, partis à 2000km/h, ont explosé en plein vol. le deuxième kil se passe de la même façon et je vois que Théo est facile, à l’issue de ce dernier il me prend quelques mètres qui ne cesseront d’augmenter par la suite ! Mission accompli pour Théo, il est en canne pour son retour à la compet. Arrive la première bosse, la fameuse… Bon au final un bon coup de cul, 60 mètres de grimpette et puis plus rien.

vueCependant cette bosse, vient juste de me casser le rythme et le passage sur des chemins caillouteux n’arrange pas les choses. Je profite d’être 60 mètres au dessus du niveau de la mer pour faire péter le petit coup d’oeil sur le panorama qui vient de s’ouvrir à moi et essaie de m’engouffrer dans la descente. C’est pas top, le départ un peu rapide, par manque d’habitude, m’a un peu pénalisé et je n’arrive pas à passer la cinquième sur cette descente pourtant pas technique pour 2 sous. Je crois qu’à ce moment là je me fait une raison, essayer de bosser comme ça jusqu’à l’arrivée et ça ira très bien. Par moment le vent marin se fait plus fort, mais à aucun moment il n’est vraiment pénalisant. Dès qu’un faux plat montant se présente je force un peu plus histoire d’optimiser au mieux la sortie et c’est ainsi que j’arrive au Château des Karantes. Wahou déjà !! Je n’ai pas vu le temps passé !!! Tant mieux !

arrivée A la sortie du domaine il ne doit plus rester que 3 petits kilomètres… Quelques hectomètres plus loin Stéphan me rejoint, il me dit qu’effectivement il ne reste pas plus que 2,5km et me dit que c’est en descente puis plat… Chemin faisant nous calons nos foulées et ni l’un ni l’autre n’avons envie d’attaquer, devant, c’est loin, et derrière… Bah y a dégun… Pourquoi s’embêter, c’est toujours sympa de faire les derniers kils avec quelqu’un qu’on apprécie. De retour sous la falaise, il reste juste un petit kilo à parcourir et hop… Main dans la main nous franchissons la ligne en 39’40 à la 46ème place, le job est fait ! Marsou a pris une belle 7ème place (tous les deux préparant les 100km solo du Grand Raid de Camargue nous n’étions pas trop à notre avantage sur ce type de distance), Max prend la 11ème place et surtout la 1ère junior, Théo signe un super chrono de 37’02 et prend la 27ème place (4ème cadet) super retour de la belette N°2 (La belette N°1 reste Zawa bien sur) ! Et Patrice ??? On a perdu Patrice, bah non il va en terminer en 47’26 et prendre la 117ème place … Pour un pur sprinter venu revoir son ancien groupe et faire un long footing c’est plus qu’honorable ! Le temps de prendre un léger ravito et hop direction la plage… Pas pour faire trempette non, quoiqu’on fera quand même un brin de Cryo, mais pour rallonger un peu tout en travaillant différemment les appuis, bilan 5km dont la moitié en basket dans le sable et le retour pieds nus dans l’eau en bord de mer. Au final donc une belle sortie et de belles rigolades, notamment durant la récup qui se fera autour d’une moules/frites avec la boisson traditionnelle, j’ai nommé … La binouze !

Prochaine étape dans 15 jours sur les 28km et leurs 1400 de D+ du trail de Quillan… J’ai intérêt à aller manger de la bosse cette semaine, parce que ça va pas être la même !

To be Continued …

Plage

Commentaires

commentaire(s)