Canicross de Maraussan

C’est à seulement quelques kilomètres de Béziers que se tenait ce canicross.
Canicross un peu atypique car il se déroulait sur 3 jours, les mercredi 8, jeudi 9 et dimanche 12 mai. Les deux premières courses n’en faisant qu’une seule (addition des chronos de chaque participant) et celle du dimanche étant à part.

Round 1 – Mercredi 8 mai 2013

Arrivé vers 14h sur Maraussan et bien content de connaitre enfin les membres de mon club, le CTNI07. En effet jusque là, distance faisant, nous n’avions pas encore eu l’occasion de nous rencontrer. Ce fut un réel plaisir de partager ce canicross en leur compagnie. Bonne humeur et convivialité furent les maîtres mots de ce week end prolongé.

Première tâche à effectuer en arrivant, montage de la tente ! La première épreuve ayant lieu à 17h et celle du lendemain à 9h j’avais donc décidé de rester sur place.

C’est un départ en ligne qui nous attendait cette fois ci et non un contre la montre. Pas moins d’une trentaine de concurrents étaient engagés sur les deux premiers jours, du coup l’étroitesse du lieu de départ rendait la tâche difficile.

D’entrée de jeu j’essayais de me positionner dans les premières places, mais deux concurrents courraient côte à côte ce qui rendait tout dépassement impossible. Au bout d’un kilomètre les espaces se créaient enfin, mais Jazz, qui avait pris un bon départ décida que là où on était on était pas si mal. Etant donné que nous courrions déjà à 15,5km/h sans lui impossible de rivaliser et d’initier une quelconque tentative de dépassement. Au 2ème kilomètre premier temps d’arrêt de Jazz (pourquoi impossible de le savoir) et ce sont 2 participants qui nous double. Il répétera l’opération à 3 reprises et sur un parcours de 4,3km difficile d’espérer remonter.

Ce sera donc la 8ème place au scratch qui nous attendra à l’arrivée avec comme consolation la première place de la catégorie vétéran 1. Parcours bouclé en 17′.

Round 2 – Jeudi 9 mai 2013Podium Canicross

Après une nuit des plus courte, due à une fiesta endiablée à seulement quelques mètres de ma toile de tente, dur dur de retrouver les jambes… Les mollets sont tendus, les ischios à plat, bref le deuxième parcours s’annonce difficile à vivre.

Un peu plus long que celui de la veille (5,4km), il présente également un peu plus de dénivelé. Malgré l’heure matinale, il fait également chaud. Après un échauffement assez sommaire et après avoir trempé Jazz, nous voilà au départ.

Grosse bousculade là encore pour essayer de se placer. Mais bon, nous arrivons tant bien que mal à nous frayer un chemin. Mais au bout d’un kilomètre (réalisé en 3’30 »), voilà mon Jazz qui ne tracte plus du tout. Certe il reste devant et ne me gène pas comme la veille où il s’arrêtait, mais il ne m’aide aucunement. De mon côté je n’ai pas une forme suffisante pour accélérer d’avantage.

Bilan les 5,4km seront tournés à 4’18 » de moyenne et nous mèneront à la 7ème place scratch et toujours 1ère place V1.

Sur le classement des deux premières journées nous terminerons 8ème au scratch et à la première place V1.

Canicross de MaraussanRound 3 – Dimanche 12 mai 2013

Après deux jours de récupération, agrémentés d’un petits footing à la sauce 30″/30″, retour à Maraussan pour la dernière étape.

Dès l’échauffement je sent que les jambes sont revenues. C’est donc un peu plus confiant que je me place derrière la ligne de départ sur le même parcours que le jeudi. C’est reparti pour un départ en ligne avec pas mal d’échauffourées entre les chiens.

Les 100 premiers mètres furent un régal, car se sont les seuls où Jazz s’est mis à tracter. Le reste de la course, tel un touriste, il est resté devant mais la longe ne se tendait jamais.

Arrivé au 4ème kilomètre nous pointions encore à la 7ème place. Un peu agacé, mais ayant un peu plus de répondant, je décidais de durcir mon rythme afin de tenter de doubler les autres concurrents.

Plusieurs centaines de mètres plus loin, nous étions remontés à la troisième position. Dans les 150 derniers mètres, retrouvant un peu de l’énergie du sprinter, nous doublons encore un concurrent pour terminer finalement à la deuxième place au scratch.

Le parcours fut cette fois ci bouclé à 4’08 » de moyenne, sans l’aide de Jazz… Il va falloir qu’il se secoue un peu compte tenu de l’échéance du mois d’août, le Trophée des Montagnes.

Bilan bien positif au final sur le plan personnel, 2 coupes et 12kg de croquettes :), et surtout d’excellents moments passés en compagnie des CTNIstes !

Voici (toujours sans les dénivelés) le parcours de cette 3ème journée :

Commentaires

commentaire(s)