Trophée des Montagnes 2016 – Oz en Oisans – 2ème étape – L’Alpette

depart oz2Dimanche 7 août 2016 : TDM jour 2… La nuit fut courte après une arrivée tardive à Auris la veille et un départ très matinal, mais il en va ainsi sur le TDM. La course de la veille parfaitement digérée, c’est relativement serein que nous nous apprêtons Zawa et moi à prendre le départ de l’étape 2 du TDM. Pourtant l’étape 2 habituellement je la crains, mais cette année, la grimpette vers l’Alpette ne me fait même pas peur. Ayant réalisé des chronos très proche la veille au soir, Zawa et moi partons dans la même vague de 3 binômes qu’Isa qui pour cette étape s’est associée avec le bel Horion, autant dire qu’il va falloir s’accrocher à eux sur les premiers hectomètres tant ce toutou à l’air gaillard. Ma Zazaw elle aussi, bien que sereine au départ, à l’air d’avoir la pêche et c’est tant mieux car dans quelques minutes il faudra affronter les 4,7km et leurs 700 de D+ de l’Alpette.

alpette D+Les premiers concurrents sont déjà partis et nous voilà dans les startings blocks. Peu à peu nous avançons dans la file pour finir par nous retrouver à côté d’Yvon et 30 secondes après que la ligne de devant soit partie, BIM !!! Nous voilà lancés à l’assaut de l’Alpette. Comme c’était à prévoir, Isa et la fusée Horion sont partis à Mach 12 (peut être même 13), je me retrouve alors un peu en retrait, mais ça, ben ça ne plait pas trop à ma Zazaw de voir Isa devant. Du coup sur toute la partie en faux plat montant jusqu’au terrain de tennis elle me met une traction d’enfer qui nous permet à la fois de passer un binôme de la vague précédente mais surtout de coller au duo Isa/Horion. De mon côté de la voir prendre autant de plaisir dans son harnais je met les bouchées doubles et je m’aperçois que je suis très à l’aise même quand la pente se fait plus raide.

depart 2 Oz 2Nous rentrons alors dans la seule partie comportant quelques descentes et traversant de petits ruisseaux et c’est sans encombres que nous les traversons, Zawa prenant au passage une bonne lampée rafraichissante. Isa/Horion sont juste devant nous sur un faux plat, quand hop là petite pause caca, de Zawa bien sur, bon ça c’est fait, le tout c’est qu’il n’y en ait pas d’autres à suivre. Cela dit, nous recollons très vite à Isa car là encore ça avait énervé ma belette que de la voir ainsi s’éloigner. Nous avons quasiment parcouru 2km quand nous entrons vraiment dans le vif du sujet. A partir de ce moment le vrai dénivelé nous fait face et nous voyons alors pas mal de binômes des vagues précédentes devant nous en train d’emprunter les singles en S tout en nous surplombant. D’un coup nous reprenons Richard, mais ce fut de courte durée car peu de temps après il imprègne un sacré tempo dans l’ascension et nous lâche peu à peu. Zawa a du mal à se séparer d’Isa, elle aime bien rester derrière à portée. Ce qui fait que quand je place une accélération pour la dépasser, une fois fait elle se retourne, cependant petit à petit elle accepte sa place et de mon côté j’augmente le rythme à la sortie du sous bois. Nous sommes un petit groupe de 4 ou 5 parmi lesquels figure Laure dont le toutou semble avoir lâché l’affaire. Il faut à présent surveiller ses appuis car nous arrivons dans une zone où le single est plus étroit avec un léger dévers. Nous apprendrons par la suite que Lise à visité le bas du talus à cet endroit. Enfin des pierres légèrement glissantes font leur apparition.

arrive Oz2Connaissant parfaitement le parcours je sais que bientôt je vais pouvoir lâcher la dernière estocade. Passé une zone bien escarpée, maintenant c’est une longue ligne droite dans l’herbe à vache avec une pente à 20% mais régulière. Zazaw commence à fatiguer mais elle met encore une belle tension dans la longe. C’est à moi de faire le job. A ce moment là je quantifie l’effort à faire et me remémore une des zones de l’UTMC où après 50km de parcourus j’avais pu mettre les watts. Bah du coup je la prend un peu à la rigolade car là entre l’aide de ma Zazaw et les 3,5km qui précèdent psychologiquement ça aide sacrément. Du coup Zazaw et moi nous reprenons 4 ou 5 binômes sur ces 400 mètres là, certains s’accrochent à nous au passage et c’est un peu en mode petit train que nous arrivons sur la piste (voir la photo en bas).

Et cette portion là je l’aime… Non pas parce que c’est la plus belle, non, car même si le panorama est splendide il équivaut à bien d’autres qui émaillent cette grimpette. Juste parce que quand tu es là tu sais qu’il te reste deux belles bosses et 600 mètres pour en finir avec l’étape 2. Et quand en plus tu arrives à cet endroit en ayant fait une belle ascension et qu’en plus il te reste du jus, bah c’est le top. Je profite de la non technicité du parcours pour sortir la GoPro et lancer une petite séquence vidéo pour immortaliser l’arrivée. Un petit coup d’oeil en arrière Isa et Horion tiennent le coup, enfin surtout Isa car Horion peine un peu maintenant tellement il a envoyé du steak sur la première portion. Et feu nous nous lançons sur les derniers hectomètres en jetant les dernières forces que nous avons. Encore un virage et ce sera quasiment plat, nous relançons encore, je vois maintenant Matthis sur la ligne d’arrivée avec son chrono, encore quelques mètres et ça y est l’Alpette est vaincue pour la 4ème fois.

lacA peine le temps de se retourner qu’Isa et Horion franchissent 30 secondes après nous la ligne. Un coup d’oeil au chrono … 42’17 soit 3 minutes de moins que la meilleure marque que nous avions réalisés avec Zazaw ! Au top. Cela nous vaudra la 48ème place sur l’étape qui consolidera notre 50ème place au général. Excellent début de TDM, même quand tu sais que rien n’est joué et qu’il te reste encore 8 étapes, tu éprouves quand même une profonde satisfaction surtout en voyant ton toutou prendre un vrai panard. Sur la ligne nous ne trainons pas, je sais que les encouragements sur la fin sont très importants pour grappiller de précieuses secondes, accompagné de Théo et d’Isa nous descendons 2 virages plus bas histoire de donner les dernières consignes à Sophie, Anais, Françoise… Et bien d’autres sans oublier de les encourager au maximum.

MatthisBon et côté résultats ça donne quoi ? L’étape a été remportée par Damjan Žepič en hum hum … 32’47, là tu te dis que les cuissots doivent chauffer ! Théo se classe 22ème de l’étape, juste derrière Vince, énorme ! Richard est 52ème, une place devant Isa qui est du coup 53ème, et le coup du jour est réalisé par Olivier qui s’empare de la 45ème place et me repasse devant au général. Il est alors temps de redescendre à la station, d’avaler un repas léger… Pourquoi léger, ben parce qu’ensuite c’est mon Matthis qui débute son TDM avec son Jazzou. Un peu plus de 3,5km à parcourir dans les sous bois bordant Oz avec là encore de belles bosses. Par sécurité, compte tenu du comportement parfois « étrange » de Jazz, je les accompagne en prenant soin de rester à 5 ou 6 mètres derrière (dur dur par moment de tenir le tempo), ce qui me permet de voir mon Matthis à bloc, motivé comme jamais qui prendra avec un Jazz bien survolté une superbe 9ème place dans la catégorie enfants 2.

Voilà une journée bien remplie qui s’achève, ah ben non… Hop une heure de route et ouf nous voilà tous posés à Auris. Place maintenant à un peu de repos bien mérité pour nous 6. Demain ce sera l’inconnu, l’étape concoctée par Yvon et son équipe est toute nouvelle. Elle partira du haut de l’Alpette, le profil semble roulant, les paysages somptueux, mais méfiance, on parle en coulisse d’étape très technique… Vous saurez plus dans le prochain épisode !

To Be Continued …

Photos Christine Nglm, Sylvie Le Gohebel, DR.

milieu oz2

Commentaires

commentaire(s)